Le conseil de classe

Dernière mise à jour : 20 août

Le conseil de classe peut porter différents noms : conseil d'élèves, conseil de coopération... C'est un outil qui permet d'installer le dialogue entre les élèves sur un temps donné, avec des règles précises qui doivent être respectées.

Les prises de parole peuvent porter sur différents thèmes et amener ou non à des débats, des votes...

 
1) Définir une fréquence

Dans un premier temps, il est important que vous définissiez une fréquence. Au début, je souhaitais que ce conseil soit hebdomadaire mais au fil du temps, il n'y avait plus trop de thèmes à aborder et il durait 5 minutes et été bâclé. J'ai donc décidé de modifier sa fréquence et de le proposer toutes les deux semaines. Par ce biais, les problèmes soumis vont vraiment être importants.

Dans ma classe, le conseil se déroule donc un vendredi sur deux, l'après-midi sur une durée d'environ 30/40 minutes en fonction du nombre de sujets à traiter.

Le fait de fixer une fréquence permet aux élèves de s'organiser. En effet, le jour du conseil, je refuse tous les billets de dernière minute.


2) Elire un chef du conseil

Sous la même forme que l'élection des délégués, nous organisons, en début d'année, l'élection du chef du conseil. Il peut tout à fait être changé durant l'année.

Les élèves souhaitant se présenter, proposent un petit discours d'élection et ensuite nous passons au vote.

Les chefs du conseil à différentes missions : rappeler les règles à chaque début de conseil, les faire respecter, sanctionner les élèves ne les respectant pas, conduire les débats, gérer le temps...

Vous pouvez également choisir d'autres rôles : assistant, secrétaire, chef du temps...


3) Proposer des supports

Dans une boite à disposition des élèves, se trouvent des billets réalisés par Maitresse de la forêt.

Il en existe de trois sortes :

  • Je félicite/je remercie : démarche bienveillante qui consiste à remercier ou à féliciter un camarade pour différentes choses. De manière générale, les élèves remercient les autres d'être leur ami et parfois même, ils se félicitent pour des bons résultats. J'ai très souvent des billets pour moi et cela fait toujours plaisir !


  • Je propose : l'objectif est de faire des propositions pour améliorer la classe, proposer des activités communes... Il faut évidemment que cela reste faisable. Pour cette catégorie là, nous faisons un débat. Ceux qui souhaitent expriment leur avis sur la proposition. A la fin du débat, le chef du conseil lance un vote. La proposition est acceptée si la moitié des élèves (ou plus) est d'accord. Et après, il y a toujours les petits regards de 26 monstres qui se tournent vers moi et me disent : "est-ce que c'est bon pour toi maîtresse ?" avec leur plus beau sourire !


  • J'ai un problème : ce billet sert, comme son nom l'indique, à régler les problèmes. J'insiste bien sur le fait que les problèmes doivent être de réels problèmes qui perdurent. Les "t'es plus ma copine" qui durent 5 minutes en récréation n'ont pas leur place lors du conseil de classe. Il s'agit de problèmes qui n'ont pas pu être résolus avant et qui nécessitent l'intervention du conseil. Je suis assez ouverte sur les problèmes et, de temps en temps, les élèves mettent des problèmes qui se déroulent sur le temps de cantine ou à l'extérieur de l'école. Je pars du principe que si je peux aider à les résoudre, même si concrètement je ne suis pas censée m'emmêler, alors je veux bien les aider. Mais vous pouvez tout à fait choisir de ne régler que les choses qui résultent de votre temps (et c'est légitime !).

Ces billets ne sont pas anonymes et chaque élève qui en a déposé un, doit expliquer ses raisons lors du conseil de classe.


Durant la semaine, les élèves doivent les mettre sur le tableau du conseil (étiquettes) qui est accroché en classe et qui est accessible.


4) Déroulement du conseil

Dans un premier temps et assez rapidement (moins d'une minute), les élèves aménagent l'espace qui leur permettra de s'installer, en cercle, par terre, les uns à côté des autres. Je laisse un petit coin regroupement (comme en maternelle) à l'avant de la classe, devant le tableau. Les élèves ont juste à pousser les deux îlots de devant pour pouvoir s'installer en cercle.


Le chef du conseil ouvre le conseil et rappelle les trois règles fondamentales :

  • attendre son tour pour parler (ne pas couper la parole)

  • lever le doigt pour parler

  • respecter les autres (ne pas se moquer, s'insulter...)


Puis il est libre de choisir l'ordre des billets. En règle générale, il commence par je félicite/je remercie puis les propositions et enfin les problèmes. Il serait d'ailleurs préférable, à mon sens, de finir sur une bonne note mais je le laisse vraiment gérer.


A la fin, le chef du conseil remercie les participants et clôture la séance.


5) Et le rôle de l'enseignant dans tout ça ?

Dormir, prendre un café, se détendre... Non je rigole bien sur ! Pour ma part, et c'est un choix personnel, je ne participe pas au conseil. Je suis assise à une table et j'observe. Je suis là au cas où les choses dégénèrent et si mes élèves me demandent d'intervenir.

J'ai fait ce choix car je trouve la parole plus libre, plus détendue. Ils savent que je suis là, que j'observe mais ne se sentent pas "contrôler" ou soumis au politiquement correct que j'exige quotidiennement en classe. Le vocabulaire d'enfant (pré-ado) est accepté tant qu'il respecte les trois règles. Ils se sentent moins bridés.


En revanche, et je n'hésite pas, si les choses tournent mal, j'interviens sans même demander l'autorisation.


6) C'est bien beau tout ça, mais concrètement ça sert à quoi ?

Dans un premier temps, référence aux programmes oblige, cela permet de faire vivre aux élèves un moment de citoyenneté (vote, débat, échange, respect de l'autre...). Les élèves, notamment avec les propositions, se sentent intégrer dans la vie de la classe. Non, ce n'est pas l'enseignant qui décide tout, tout seul, tout le temps ! Les élèves ont aussi le droit à la parole et ont aussi le droit d'agir sur les apprentissages, sur leur journée. Ils sont tellement heureux lorsque leurs propositions sont acceptées et que nous les mettons en place !


Cela permet également aux élèves plus timides, plus effacés, de pouvoir prendre la parole d'une façon différente avec l'obligation d'être écouté et respecté.


Ce conseil est aussi un outil pour maintenir un climat de classe serein. Il permet de limiter les conflits et s'il y en a, de les résoudre ensemble, de chercher des solutions ou des compromis ensemble. Cela peut fédérer une classe !


Je vous mets ici, une référence Eduscol sur le thème que je trouve très bien faite.



J'espère que toutes ces explications vous ont donné envie de faire un conseil avec vos élèves ! Lancez-vous ! Les premières fois sont parfois difficiles mais je vous promets que ça vaut le coup !

1 625 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout