Réunion de rentrée

Dernière mise à jour : 11 sept.

La rentrée est passée et vous devez maintenant vous occuper de la réunion avec les parents d'élèves. Cette réunion est très importante et est, en règle générale, une première rencontre entre l'enseignant et les parents. La qualité de cette réunion permet d’aborder avec sérénité et efficacité l'année scolaire.

L'objectif est avant tout de tous se rencontrer. On se sert aussi de cette réunion pour présenter, de façon simple, le déroulement de l'année.

Je vous invite à découvrir mon fonctionnement et je vous présente les documents que j'utilise.

Si vous êtes parents d'élèves, foncez tout en bas de la page, il y a un petit paragraphe pour vous !

 
La préparation de la réunion

Si je peux, j'essaie de préparer la réunion bien en amont, pendant les grandes vacances. Je laisse évidemment certains points d'interrogation que je complète à la rentrée. Ce fonctionnement me permet de ne pas être débordée et d'oublier des éléments en début d'année. Je peux également avoir des idées et donc les ajouter.


Conseil : bannissez le vocabulaire pédagogique. Déjà que pour nous, les millions d'acronymes ne sont pas toujours simples alors imaginez pour les parents. Vous devez être professionnel tout en adaptant votre vocabulaire à votre public. C'est vraiment important pour s'assurer une bonne compréhension de tous.


Si vous arrivez dans une école, discutez avec vos collègues de leurs modalités de réunion dès la rentrée. Vous pourrez ainsi prendre conseil et vous aligner sur un fonctionnement commun, s'il existe.


Quand ?

Si on souhaite avoir du monde, il faut prévenir le plus tôt possible et ainsi laisser un petit temps d'organisation aux parents.

Je mets donc un mot dès le premier jour de classe (ou le deuxième) et je programme ma réunion dans les trois premières semaines (comme le préconise la circulaire n°2006-137 du 25 août 2006).

Je remets toujours un mot quelques jours avant pour rappeler l'événement, cela évite le traditionnel "j'ai oublié".


Conseil : soyez vigilant et utilisez bien le mot "convier" ou "inviter". En voulant être trop formel, on peut être tenté d'écrire "convoquer" mais les parents ne le sont pas.


Lorsque je choisis l'heure, j'essaie de trouver un équilibre entre ma vie (je n'ai pas envie de partir à 21 heures de l'école) et celle des parents qui travaillent. J'essaie donc de faire ma réunion vers 17h30. Les parents arrivent généralement à se libérer.


Conseil : essayez de ne pas faire la réunion en même temps qu'un autre collègue. Il y a toujours des fratries et les parents ne peuvent pas forcément venir à deux.


Je demande aux parents de venir, si possible, sans enfant. La réunion est toujours plus calme.


Astuce : prévoyez un espace pour les enfants éventuellement présents (il y en a toujours malgré la demande !). Prévoyez par exemple des coloriages, cela évitera qu'ils s'ennuient et qu'ils décident donc de s'occuper en perturbant la réunion.


L'avant-réunion

Faire la réunion à 17h30 permet aussi aux dames de service de nettoyer le tableau, le sol et de vider les poubelles. Je m'occupe de ranger, d'installer le vidéo projecteur et le matériel dont j'ai besoin. Je peux donc accueillir les parents dans un endroit rangé et propre. Je prends soin d'aérer aussi dès la fin de la classe.

J'installe quelques chaises supplémentaires si par miracle tous les parents sont présents et que certains sont venus à deux (notamment pour les parents divorcés).


Le petit plus : vous pouvez proposer une boisson ou un café pour accentuer la convivialité. C'est une bonne entrée en matière. Ce moment peut aussi être proposé en fin de la réunion.


Attention, c'est le moment fashionista : j'adore prévoir une tenue spéciale pour la réunion. Je la choisis afin qu'elle me représente au mieux. En règle générale, je choisis quelque chose de très fleurie. Je veux que les parents me voient comme je suis dans la vie de tous les jours. Je ne vais pas mettre un tailleur parce que c'est une réunion officielle (je fais la même chose si un conseiller pédagogique ou l'inspecteur vient dans ma classe). AUTHENTICITÉ !


Astuce : prévoyez une bouteille d'eau pour vous ! Vous allez beaucoup parler et il se peut que votre gorge vous chatouille !


Le déroulement de la réunion

Vers 17h20, j'accueille les parents à la porte de mon bâtiment et j'attends 5 minutes les retardataires. En règle générale, j'ai mon collègue qui est présent et qui peut donc ouvrir en cas de parents très en retard.


Conseil n°1 : si vous êtes dans une école gigantesque et que votre classe se trouve dans le troisième couloir, de la quatrième aile du bâtiment, porte 112, pensez à mettre une signalisation, notamment si vous restez à la porte le temps d'accueillir tout le monde.


Conseil n°2 : si l'établissement est nouveau, si vous êtes en CP ou encore pour d'autres raisons, et si cela n'est pas fait à un autre moment, pensez à faire visiter les locaux rapidement aux parents pour leur montrer les lieux dans lesquels vont évoluer leur enfant.


Je rejoins ensuite les parents déjà installés dans la classe et la réunion peut commencer. J'essaie toujours de commencer à l'heure. C'est bête mais cela est une façon de montrer ma rigueur. 


Conseil : commencez toujours la réunion debout (si vous le pouvez évidemment !) puis vous pouvez vous asseoir si tous les parents vous voient bien, si vous avez une estrade par exemple. Pour ma part, je reste debout tout le long.


Je ne mets pas d'étiquettes avec le prénom des élèves pour que les parents s'assoient impérativement à la table de leur enfant. Ils peuvent s'installer comme ils le souhaitent mais vous pouvez aussi choisir de mettre des documents sur les tables nécessitant le bon parent au bon endroit. Certains souhaitent présenter les cahiers et les disposent donc sur les tables.


Conseil : si vous souhaitez présenter les cahiers, je vous conseille de laisser un temps de découverte aux parents, avant le début de la réunion, pendant le petit pot de bienvenue par exemple. Cela permet qu'ils soient entièrement concentrés sur ce que vous dites et pas en train de se dire "tiens Edouard a fait une faute et l'enseignant ne l'a pas vue" !)


A la fin, je laisse toujours un moment de questions puis il y a le traditionnel "j'ai un petit mot à vous dire". Ce moment ne me dérange pas du tout et me permet de cerner assez vite les parents. C'est important pour moi de les connaitre et très souvent, j'obtiens des informations très importantes sur les élèves.


Le contenu de la réunion

D'une année sur l'autre, je garde le même contenu mais j'aime changer le format, le design... de mes supports. Ça m'évite de me lasser ! Je note aussi à la fin des réunions si j'ai eu une question pertinente que j'intègre l'année suivante à ma présentation. On ne peut pas penser à tout !


Je ne possède pas en main de support. Je me sers de mon diaporama et des mots clés pour mener ma réunion. Cela me permet de garder le contact visuel avec les parents. Cela vient au fil des années; lors de ma toute première réunion, j'avais évidemment mon petit papier !


Conseil : si vous ne souhaitez pas faire de diaporama, je vous conseille d'inscrire au moins l'ordre du jour au tableau afin que les parents se repèrent.


Dans certaines écoles, il y a un début de réunion en collectif avec plusieurs classes, plusieurs enseignants durant lequel le directeur introduit les grandes lignes communes à toute l'école. Ce n'est pas le cas chez nous donc je me charge de la partie fonctionnement de l'école.


Astuce pour les débutants : vous pouvez demander à votre directeur de vous épauler pendant la réunion si vous avez peur ou si vous ne vous sentez pas prêt à affronter la foule en délire ! Il peut également être présent si vous avez déjà rencontré des problèmes avec certains parents ou si la situation fut tendue les années précédentes (et ça, même pour les non-débutants !)


Je commence par une présentation de ma personne. Je sais que certains PE n'aiment pas s'attarder sur leur vie et je le comprends. Personnellement, cela ne me dérange pas du tout, donc j'expose mon parcours scolaire et professionnel. C'est important, je pense, que les parents fassent connaissance avec la personne qui va s'occuper, pendant toute une année, de leur(s) enfant(s).


Astuce pour les débutants : on zappe la dernière partie, si on veut éviter les "ouais vous êtes débutant", "et en quoi un concours vous permet de vous occuper de mon enfant" (remarque que j'ai reçue en pleine tête ma première année)... Vous vous arrêtez à votre nom, votre prénom et à votre parcours scolaire personnel.


Si vous avez des passions utiles dans le cadre de la classe, vous pouvez également les préciser. Je pense notamment pour les classes à horaires aménagés. Cela légitimera davantage le dispositif.


Puis, présentation des parents. Cela me permet de mettre un visage sur les parents des élèves mais également que les parents fassent rapidement connaissance. Il s'agit toujours d'installer une bonne ambiance et une confiance mutuelle. Je profite de ce moment pour faire circuler une feuille d'émargement qui me permet de savoir qui était présent ou non afin de remettre un compte-rendu spécifique aux absents mais également de connaitre les parents dispos pour accompagner en sortie scolaire.


J'ai 6 grandes parties qui composent l'ordre du jour :


  • le fonctionnement de l'école

  • les informations sur la classe

  • le fonctionnement de la classe

  • l'administratif

  • les points de vigilance

  • les questions

Le petit plus : vous pouvez ajouter des photos des élèves en ce début d'année (pensez aux autorisations). Les parents aiment bien avoir un œil dans la classe et surtout chez les petits, il est important que les parents se rendent compte que tout se passe bien après les larmes du matin (bon pas toujours mais faites en sorte que oui sur les photos !).


Les écueils à éviter
  • Ne pas être vous-même : la réunion de rentrée est certes un moment qui nécessite du professionnalisme mais c'est avant tout une rencontre.

  • Critiquer des pratiques ou des méthodes passées : nous ne sommes pas tous d'accord sur les modalités pédagogiques mais nous devons garder nos critiques pour nous sans forcément accepter l'inacceptable (malheureusement cela arrive...). Il faut également éviter que les parents critiquent (cela arrive très régulièrement).

  • Laisser un parent exposer son expérience personnelle : il s'agit d'une réunion collective. Si nécessaire, chaque situation doit être abordée en rendez-vous individuel.

  • Se croire infaillible : vous avez peut-être loupé une information qu'un parent a. N'hésitez pas à dire que vous n'êtes pas au courant mais que vous allez vous renseigner. Il faut être transparent avec eux et ne pas les prendre pour des idiots.

  • Attention aux prises de notes en direct au tableau qui peuvent, avec le stress, contenir des fautes.

  • La leçon de morale : il faut bien choisir le ton que l'on utilise pour éviter d'infantiliser les parents. Ce n'est pas très agréable pour eux !


Les supports



En fonction des années, je prépare soit un flipbook soit un mémo récapitulatif pour les parents. Il en existe des dizaines mais je m'étais inspirée de celui de Marine (Thibou de maîtresse) pour faire le mien.


Le petit plus : ajoutez un aimant à l'arrière pour que les parents puissent le mettre sur le frigo !


Si les parents absents me demandent, je leur fournis un compte-rendu détaillé mais je ne précise pas en amont que je le ferai. C'est une réunion qui nécessite, à mon sens, la présence de tous. Certains pourraient se dire "de toute façon, elle fournira un compte-rendu".


Je vous invite à découvrir le diaporama que je projette. Si vous souhaitez plus d'informations concernant certaines parties, je vous invite à poursuivre votre lecture.



  • Les récréations : l'histoire du goûter, c'est dans le règlement intérieur de l'école. Pour les jeux provenant de la maison, cela est un choix personnel. Cela m'évite les éventuels vols et les disputes en tout genre.


  • Présence d'une AESH : je souhaite en parler car c'est une adulte supplémentaire dans la classe, présente une grande partie du temps. Elle fait partie à part entière de l'équipe. Je ne précise évidemment pas l'enfant qui en bénéficie même si les parents sont en règle générale au courant ! Vous pouvez également présenter votre ATSEM à ce moment là.


  • Les programmes : je ne m'étale pas mais je mets pour chaque matière des points clés. Les parents ne comprennent pas toujours tout mais si vous zappez cette partie, ils ne manqueront pas de vous le dire !



  • Les outils de l'élève : j'aime bien avoir à proximité les différents cahiers pour les montrer aux parents. Pour certains, c'est la seule fois de l'année qu'ils vont les regarder, alors j'en profite !


  • L'emploi du temps : celui que je présente est général. J'explique donc aux parents que des modifications sont possibles. J'insiste particulièrement sur le sport puisque j'ai différentes interventions durant l'année.


  • Gestion du comportement : si vous avez un système de gestion du comportement, il faut le présenter aux parents en explicitant vos exigences. Comme ça, pas de surprises !


  • Méthodes de travail : j'aime préciser aux parents que ce n'est pas la peine de comparer les cahiers des élèves, ils risqueraient de tomber de haut en ne voyant pas le même contenu. Chaque élève avance à son rythme !


  • Sortir tout seul : évidemment, la loi m'autorise à laisser partir un élève seul ou encore avec n'importe qui. Ma conscience m'a demandé d'avoir un petit mot des parents qui précise qu'ils autorisent leur enfant à sortir seul. Ça évite aussi les enfants "fugueurs" (oui oui j'ai déjà eu !) ou menteurs.


  • Les questions : pensez bien à ce moment qui permet aux parents de pouvoir s'exprimer et qui leur montre que vous êtes à l'écoute. Si vous n'aimez pas les surprises, faites comme moi et précisez dans le mot de rentrée que si les parents ont des questions, ils peuvent les noter. Evidemment, je réponds aussi aux questions spontanées mais cela peut permettre de se préparer à certaines. Les parents nous surprennent toujours !



Salut, les parents d'élèves !

La question est toujours la même : est-ce obligatoire de venir à la réunion de rentrée ? Evidemment que non, mais c'est fortement recommandé. Pourquoi ?

- Rencontrer celle ou celui qui se chargera de votre enfant 24 heures par semaine.

- Connaitre les projets mis en place.

- Montrer votre intérêt pour votre enfant et donner une bonne image à l'enseignant (eh oui, le paraitre !)

- Donner l'exemple à votre enfant.


Si vraiment vous ne pouvez pas être présent, je vous conseille de prévenir en amont l'enseignant, toujours dans un souci de bonne communication.



J'espère que cet article vous éclaire sur mon fonctionnement. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions !

4 329 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout