Gérer un multi-niveaux

Mis à jour : sept. 19

Vous êtes nombreuses et nombreux à me poser des questions concernant la gestion d'un multi-niveaux. Je ne prétends pas être une spécialiste du sujet mais sur mes cinq années d'expérience, je suis à mon troisième double niveau. Je vous fais donc part de mes clés pour réussir à gérer au mieux une classe multi-niveaux.

On ne va pas se mentir, ce n'est pas de tout repos mais quelques astuces peuvent nous soulager !

Faire un maximum en commun


Dans un premier temps, pour se faciliter la vie et éviter de se tuer à la préparation quotidienne de la classe, je pense qu'il est nécessaire de faire un maximum de choses en commun. Evidemment, tout dépend de vos niveaux mais il existe toujours des points communs (même entre le cycle 2 et le cycle 3). Il suffit ensuite de distinguer les compétences, les attentes et les objectifs pour chacun des niveaux.  

Cependant, il est vrai que certaines compétences sont différentes. Par exemple, sur un CE2/CM1, les CM1 vont être amenés à voir les fractions alors que les CE2 non. Il faut donc prévoir de travailler en groupes : un groupe en dirigé et l'autre en autonomie (rallye-copie, rallye-lecture, ateliers autonomes, lecture libre...) ou alors de travailler cette notion lors d'ateliers (cf. gestion des ateliers).


Etre structuré(e), établir des rituels


De manière générale, je pense qu'il est nécessaire d'être structuré(e) et d'avoir des rituels dans la classe (cf. les rituels). Cela facilite la gestion et permet aux élèves d'avoir une routine et d'évoluer dans un cadre structuré. Pour certains élèves, les rituels sont plus que nécessaires et procurent la sensation d'un cadre rassurant.

Dans un multi-niveaux, les rituels me semblent vitaux. L'enseignant doit gérer plein de choses et ritualiser les apprentissages permet d'élargir l'autonomie des élèves et de gagner du temps dans l'explication des consignes. 

Lorsque je dis à mes élèves "pendant ce temps, vous faites le rallye-copie", je n'ai pas besoin d'expliquer à nouveau les règles. Ils les connaissent, le font régulièrement.

Bien évidemment, il faut prendre du temps pour mettre tout cela en place mais c'est loin d'être du temps perdu !


Il est également nécessaire d'avoir soi-même des rituels et une organisation bien structurée. Je fais partie de la team "jamais sans mon cahier journal" car il est pour moi primordial. Je pense mon enseignement, je pense mes modalités de travail et je pense également mon rôle dans la classe. Tout cela est fait en amont. Je n'improvise pas le matin en arrivant à 8h20. Je prépare énormément durant les vacances pour m'avancer un maximum. Il faut aussi apprendre à aller à l'essentiel sans s'éparpiller (un peu difficile pour moi ça encore mais ça va venir !).


Développer l'autonomie


Cette clé rejoint l'idée précédente. Il est absolument vital de rendre le plus vite possible les élèves autonomes. Il faut expliquer les consignes, les faire reformuler, s'assurer de la bonne compréhension de celles-ci mais très rapidement, il faut que la consigne devienne implicite (notamment pour tout ce qui est ritualisé). Il ne faut pas avoir à dire 200 fois par an "alors pour faire un rallye-copie, tu as besoin de ton cahier d'écrivain". Cela doit devenir un automatisme !

Le développement de l'autonomie vous permettra aussi de travailler efficacement avec un groupe sans être interrompu(e) en permanence par un autre élève qui est censé être en autonomie. Il permettra aussi d'éviter le fameux "maitresse, j'ai fini. Je fais quoi ?" pendant que vous êtes en train de travailler avec d'autres élèves. L'élève autonome saura quoi faire (parce qu'évidemment vous l'avez déjà expliqué, ils ne sont pas encore devins !).

C'est un travail qui prend du temps, certes mais qui est nécessaire pour gérer plus facilement un multi-niveaux.


Organiser l'espace


Personnellement, chaque niveau a un espace. Il est évident que cela n'est pas figé et que mes élèves sont amenés à se déplacer énormément et à travailler avec les élèves d'un autre niveau. Cependant, l'espace dissocié me permet de gérer plus facilement lorsque je travaille en groupe et notamment en ateliers (maths et français) où je ne mélange pas les niveaux pour respecter les besoins et les niveaux de chacun.

Dans ma classe, j'ai un tableau. Je sais que certains collègues travaillent avec plusieurs et orientent ainsi les tables en fonction. A vous de voir ce qui vous convient le mieux ! 


Privilégier l'entraide


Evidemment pour créer un climat propice aux apprentissages, il est nécessaire d'instaurer une bonne ambiance dans la classe. Pour cela, l'entraide est géniale. Il faut cependant faire attention à ne pas dire "les plus grands aident les plus petits". Parfois, les plus jeunes sont bien meilleurs sur un sujet qu'un "grand". Il faut donc bien connaitre ses élèves et solliciter cette compétence au moment opportun.

Par ce biais, il faut également faire comprendre aux élèves que, certes ils n'appartiennent pas à un même niveau mais ils appartiennent à une même classe. Nous sommes un !


Choisir des méthodes


Pour celles et ceux qui me suivent depuis longtemps, vous savez que je déteste les fichiers. Pourquoi ? Cela ne correspond pas à ma façon de voir les choses, tout simplement !

Cependant, je possède des ouvrages pédagogiques qui me servent de support (cf. le matériel de l'enseignant). Cela facilite grandement le travail. Je n'ai pas besoin de chercher à droite à gauche en permanence.

Pour vous dire la vérité, lorsqu'on m'a proposé un double niveau pour la première fois, j'étais assez réfractaire surtout à cheval sur les deux cycles (CE2/CM1). Je me suis dis que j'allais être débordée et épuisée. Même si je reste épuisée, j'ai très vite compris que l'organisation était la base fondamentale pour survivre ! Aujourd'hui, j'espère toutes les années avoir un double niveau car je trouve que c'est très riche, autant pour nous que pour les élèves ! Et dites-vous bien une chose, le wonder-enseignant n'existe pas. Faites de votre mieux et faites vous confiance, ne stressez pas et tout ira bien ! 

© 2019 by La classe de Johanna. Proudly created with Wix.com